Les Permis et formations que nous vous proposons !

Permis A1 (125 cm3)

Le permis A1 est accessible dès l'age de 16 ans et permet la conduite d’une cylindrée inférieure à 125cm3, d’une puissance inférieure à 15 ch et d’un rapport poids/puissance inférieur à 0,1 KW/kg. Il nécessite de passer l'examen du code de la route et d'effectuer une formation minimale de 8 heures de leçons hors circulation (plateau) et 12 heures de leçon en circulation. Après obtention du code, l'examen pratique comprend une épreuve hors circulation et une épreuve en circulation.

Permis A et A2

Le permis A2 est accessible dès l'age de 18 ans et permet la conduite d’une cylindrée intermédiaire, d’une puissance inférieure à 47 ch et d’un rapport poids/puissance inférieur à 0,2 KW/kg. Le permis A est lui accessible dès l'age de 24 ans ou à partir de 20 ans pour les détenteurs du permis A2 depuis 2 ans minimum avec obligation de 7 heures de formation et permet la conduite d’une cylindrée « gros cube » d’une puissance supérieure à 35 kW. La formation minimale est de 8 heures de leçons hors circulation (plateau) et 12 heures de leçon en circulation sauf pour les titulaires du permis A1 pour qui le nombre minimal d'heures de formation est ramené à 15 heures.

Attestation 7 heures 2 et 3 roues Piaggio mp3

Depuis le 1er janvier 2011, le permis B permet de conduire une motocyclette légère et un scooter de 50 à 125 cm3 ou un 3 roues (catégorie L5e).
Durée : 7 heures
Pré-requis : Permis B depuis minimum 2 ans

Suivre la formation obligatoire sauf si vous avez acquis une expérience de conduite entre le 01/01/2006 et 31/12/2010
PROGRAMME DE FORMATION DE SEPT HEURES POUR LA CONDUITE DES MOTOCYCLETTES LÉGÈRES ET DES VÉHICULES DE LA CATÉGORIE L5E PAR LES TITULAIRES DE LA CATÉGORIE B DU PERMIS DE CONDUIRE

La catégorie B du permis de conduire autorise la conduite, sur le territoire national, d'un véhicule de la catégorieL5e à la triple condition que le conducteur soit âgé de 21 ans, soit titulaire de cette catégorie de permis depuis au moins deux ans et qu'il ait suivi une formation pratique dispensée par un établissement ou une association agréés au titre de l'article L. 213-1 ou L. 213-7
Pour chacun des thèmes suivants, le formateur insistera sur l'importance :
• du respect de la règle
• de la prise d'information et de la communication ;
• de la prise de conscience des risques ;
• de l'influence des pressions extérieures sur le comportement (environnement social...) ;
• du partage de la route avec les autres usagers (notamment avec les usagers vulnérables) ;
• du respect des autres usagers et d'une attitude courtoise au guidon ;
• d'une conduite économique et respectueuse de l'environnement.
Module théorique (deux heures) :
L'objectif de cette phase formation est de permettre au futur conducteur de motocyclette légère et de véhicule de la catégorie L5e :

• d'analyser les accidents les plus caractéristiques impliquant ces types de véhicules ;
• d'appréhender les situations délicates d'utilisation de ces véhicules, par exemple
• conduire sous la pluie
• circuler de nuit
• anticiper et détecter les dangers
• de savoir se rendre détectable
• d'être sensibilisé à l'importance de s'équiper de vêtements protecteurs (casque à la bonne taille et attaché, gants, pantalon, blouson avec dorsale, chaussures montantes)
• d'être conscient du rôle de l'infrastructure routière sur les accidents des deux-roues et trois-roues :
• connaître les risques concernant l'adhérence : gasoil, peintures et plaques métalliques au sol, ralentisseurs, gravillons... ;
• connaître les conséquences physiques et physiologiques des chocs sur les équipements de la route, même à basse vitesse.

Module hors circulation (deux heures)

L'objectif de cette phase de formation est de permettre au futur conducteur de motocyclette légère et de véhicule de la catégorie L5e de :
• découvrir le véhicule et effectuer les vérifications indispensables (huile, pression et usure des pneumatiques, poignée de gaz, système de freinage) ;
• démarrer et s'arrêter :
• position de conduite ;
• équilibre et répartition du poids du corps ;
• monter et rétrograder les vitesses (le cas échéant) ;
• savoir freiner à allure faible (répartition du freinage entre l'avant et l'arrière) ;
• appréhender les manœuvres de freinage et d'évitement ;
• tourner, en inclinant le véhicule (le cas échéant) ― importance du regard ;
• tenir l'équilibre à allure lente et normale en fonction des caractéristiques du véhicule :
• avec et sans passager ;
• en ligne droite et en virage.

Module en circulation (trois heures)

Cette partie en circulation se fera en et hors agglomération.
L'objectif de cette phase de formation est de permettre au futur conducteur de motocyclette légère et de véhicule de la catégorie L5e de :

• Rechercher les indices utiles ;
• adapter sa vitesse aux situations ― respecter les distances de sécurité latérales et longitudinales ;
• choisir la voie de circulation ;
• se placer sur la chaussée en fonction des autres véhicules, connaître et prendre en compte les spécificités des véhicules lourds (angles morts) ;
• franchir les différents types d'intersections et y changer de direction ;
• dépasser en sécurité (phénomène d'aspiration ― accélération d'une motocyclette et d'un véhicule de la catégorie L5e) ;
• négocier un virage

Permis Automobile (B)

Le permis de conduire de la catégorie B permet la conduite de tous les véhicules de tourisme et des véhicules utilitaires dont le poids total en charge ne dépasse pas 3,5 tonnes. Pour s'inscrire au permis B, il faut être âgé de 17 ans minimum. Pour vous présenter à l'examen pratique, vous devez avoir 18 ans à la date de l'examen pratique et obtenu l'épreuve théorique (le code).

Conduite Accompagnée (AAC)

Mise en place par l'Etat dans les années 90, la conduite accompagnée est aujourd'hui une formation incontournable pour les jeunes qui veulent acquérir leur permis. Cette approche pédagogique permet d'acquérir de l'expérience de conduite avant d'obtenir le permis de conduire (permis B). Il faut avoir 15 ans minimum pour enregistrer le dossier en préfecture. La formation pratique est de 20 heures minimum obligatoire (hors évaluation) et le code doit obligatoirement être obtenu par l'élève avant de pouvoir démarrer sa période de conduite accompagnée. Pendant cette période de minimum un an et de maximum 3 ans, l'élève doit conduire au minimum 3000 kms avec un accompagnateur.

Conduite supervisée

La conduite supervisée permet au candidat de plus de 18 ans d’acquérir une expérience complémentaire de conduite et la confiance au volant pour le passage de l'épreuve pratique. Elle augmente les chances de réussite et permet d’apprendre à moindre coût. Cet entraînement à la conduite se déroule avec un accompagnateur. La conduite supervisée peut être mise en œuvre dès la conclusion du contrat, en fin de formation initiale ou après échec à l'épreuve de conduite. Le candidat doit avoir réussi le code et l'évaluation de fin de formation initiale (20h mini en école de conduite), participé à un rendez-vous préalable et obtenu l'accord préalable écrit de l'assureur. L‘accompagnateur doit être titulaire du permis de conduire depuis au moins cinq ans sans interruption.

Permis BE

Le permis BE est obligatoire pour tracter les remorques et les caravanes de plus de 750 kg si l'ensemble des P.T.A.C. est supérieur à 4250 kg. L’examen comporte une épreuve théorique (code) pour les candidats ayant le code depuis plus de 5 ans, et une épreuve pratique. L’obtention et le renouvellement de ce permis est soumis à une visite médicale chez un médecin agréé par la préfecture

Formation Remorque B96

La formation remorque B96 permet de tracter une remorque de plus de 750 kg à la condition que le PTAC de l’attelage, véhicule et remorque, soit compris entre 3500 kg et 4250 kg. Une attestation est délivrée à l’issue de la formation qui se compose en deux parties : une partie hors circulation (Théorie + Pratique) et une partie en circulation. Aucune visite médicale n’est requise pour l’obtention de la mention B96.